Partagez | 
 

 Sophie - I'm not just your little girl, you know ?

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
En Ligne
Hors Ligne
Messages : 10

MessageSujet: Sophie - I'm not just your little girl, you know ?   Lun 7 Mai - 17:25

➳ Sophie Mackenzie
PSEUDO/PRÉNOM : Julie ÂGE : 17 ans (presque 18  Pompom) ZONE GÉOGRAPHIQUE : écrire ici COMMENT AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM ? Hum... .nyx est venue me voir sur messenger pour m'en parler, il me semble FRÉQUENCE DE CONNEXION : Le plus possible UN DERNIER MOT JEAN-PIERRE ? Plouf. CRÉDITS : écrire ici AVATAR :
Code:
Adélaïde Kaine ○ <a href="http://mydearedinburgh.forumactif.com/u3">Sophie Mackenzie</a>
NOM : Mackenzie PRÉNOM(S) : Sophie ÂGE : 21 ans DATE & LIEU DE NAISSANCE : le 4 avril 1997 à Edinburgh NATIONALITÉ/ORIGINES : Écossaise, mais française du côté de sa mère ÉTAT CIVIL : célibataire ORIENTATION SEXUELLE : se cherche encore MÉTIERS/ÉTUDES : Blogueuse et étudiante en lettres à ses heures perdues GROUPE : air
depuis quand vis-tu à édimbourg ? Tu y es née et tu ne l’as jamais quitté. Edimbourg, c'est ta ville, ton chez-toi. Là-bas se trouvent tous tes souvenirs, bons comme mauvais, et pour rien au monde tu ne t'en détacherais. Que représente l'application Letters pour toi ? Tu connais cette application depuis un bon bout de temps. Si tu n'es toujours pas convaincue de son efficacité, elle t’a permis de faire quelques belles rencontres et tu ne l’oublies pas. Mais, contrairement à beaucoup d’adultes de ta tranche d’âge, elle ne t’es pas indispensable. Tu pourrais amplement vivre sans. Quelle image ton entourage a-t-il de toi ? Dès ton plus jeune âge, ils ont décelé la petite étincelle d’intelligence et de malice, dans tes yeux. Puis, ils ont vu à quel point tu travaillais avec acharnement. Alors, ils t'ont collé une étiquette. Celle de la fille studieuse et sérieuse.
Sans doute en avais-tu assez qu’ils te rangent sans cesse dans une case, le fait est qu'à l’adolescence, tu leur as dévoilé une autre facette de ta personnalité. Tu leur as montré à quel point tu pouvais être indépendante et désobéissante.
Aujourd'hui, leur vision de ta personne n’a pas beaucoup évolué. Pour eux, tu es quelqu’un d’inconscient et de impulsive, mais ils ne peuvent que souligner ta joie de vivre et ton humour qui ne tarit jamais.
. Ta vie t'apporte-t-elle satisfaction ces derniers temps ? Il y a quelques mois, tu as créé ton propre blog. Si les propos que tu y tiens créent souvent la controverse, tu ne t’en soucie pas vraiment. Tout ce qui t’importes, c’est le fait que tu puisses y écrire tout ce que tu veux, sans qu’il n’y ait personne pour t’en empêcher. Pour une fois, tu te sens libre et bien dans ta peau. Alors oui, tu es satisfaite.
Oops, I did it again
"Salut, bande d’escargots à paillettes ! (Oui, c’est de moi. Et ne vous avisez pas de me piquer cette idée, je l’ai brevetée.)

Vous l’avez très certainement remarqué, mais ceci est le premier article de mon blog. Et bien entendu, j’ai voulu faire dans l’original. Je vous propose donc une présentation de ma petite personne ! Et comme je n’avais ni l’envie, ni le courage de vous résumer ma vie entière, je vais procéder par facts. Ce sera plus simple pour tout le monde.


Tout d’abord, vous devez savoir que je m’appelle Sophie Mackenzie. Je suis née le 4 avril 1997 à Edimburg, ce qui me donne donc 21 ans.

+ Solitude et discrétion

Lorsque j’étais enfant, je n’aimais pas aller vers les autres. Je ne sais pas réellement ce qui m’en retenait, mais je préférais rester seule. En fait, je voulais disparaître entièrement de leurs yeux. Je voulais qu’ils me laissent vivre ma vie tranquillement.

À l’école, je m’asseyais toujours au fond, à côtés des mauvais élèves – ce que, je crois bien, je n’étais pas. Je ne voulais jamais participer, préférant observer et prendre note du cours qui se déroulait devant mes yeux. Je ne bavardais pas en classe, d’ailleurs je ne parlais jamais à personne. Je ne voulais me mêler à aucun de mes camarades et je leur faisais bien comprendre. Lorsqu’un, plus courageux que les autres, essayait de m’approcher, je le remballais sans ménagement.
Ce comportement, qu’on pourrait qualifier d’égoïste, me valut plus tard une certaine réputation qui ne me plaisait pas. Mais maintenant, avec du recul, je me dis que c’était mérité, que je l’avais bien cherché.

+ Passion

A l’âge de 11 ans, j’ai eu mon premier ordinateur portable. Si je me souviens bien, mes parents me l’avaient offert pour Noël. Je l’avais quelque peu deviné en voyant le gros paquet qui trônait au pied du sapin, qui était habituellement envahi par des dizaines de cadeaux. Il n’empêche que ce fut une merveilleuse surprise, moi qui ne pensais pas en recevoir si tôt.
J’ai tout de suite été captivée par cet appareil électronique, au grand damn de mes parents qui n’acceptaient pas que j’y passe tant de temps. Néanmoins, ils n’arrivaient jamais à me le confisquer, je pouvais donc l’utiliser autant que je le souhaitais.

J’ai tout d’abord lu de nombreuses fictions sur un site en ligne que j’avais déniché. Je trouvais le concept génial. Nous pouvions lire autant que nous le voulions, cela restait gratuit. Mais surtout, chacun pouvait y écrire et poster son histoire.
Après une longue hésitation, j’ai finalement ouvert une page toute blanche et j’ai commencé à appuyer sur les touches de mon clavier, un peu au hasard. Puis, petit à petit, les mots que j’y inscrivais ont commencé à avoir du sens, à me plaire. Et j’ai continué. Jusqu’à aujourd’hui.
Parce que oui, j’écris toujours. Certes, mes écrits sont bien plus longs et bien plus travaillés qu’à l’époque, mais je ressens toujours la même flamme d’excitation lorsque j’ouvre mon ordinateur. Et j’espère qu’elle ne s’éteindra pas de sitôt.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sophie - I'm not just your little girl, you know ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» ♪ Who's that girl ♪
» Les relations de Sophie Atlan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Dear Edinburgh :: loading... :: where all begins-
Sauter vers: